Les 6 niveaux d’accompagnement 1
Se former en ligne
mai 27, 2020
se former au coaching

Il existe différents types de soutien et de « protection » qui, à différents niveaux, aident les personnes à changer …

Le Guide (gardien et protecteur)

Le guide fournit un soutient par rapport à l’environnement au sein duquel le changement se déroule. Guider, c’est le processus qui consiste à diriger une autre personne le long du chemin menant d’un état présent quelconque à un état désiré. Ceci présuppose que le guide soit passé par là ; et qu’il connaisse la meilleure voie (ou une voie) pour atteindre l’état désiré. Être un gardien ou un « protecteur » implique l’offre d’un environnement sécurisant et soutenant, d’une attention portée au contexte externe et de l’assurance que ce qui est nécessaire est disponible et qu’aucune distraction superflue ou interférence ne survient de l’extérieur.

Le Coach

Coacher, c’est aider une autre personne à atteindre le maximum de ses capacités. Les méthodes de coaching viennent du modèle de l’entraineur sportif, qui encourage la conscientisation des ressources et habiletés et le développement d’une compétence consciente. Ceci implique d’amplifier les forces de cette personne, grâce à l’observation et au feedback et l’aider à fonctionner au sein d’une équipe. Un coach efficace observe le comportement d’une personne et la guide vers une amélioration dans des contextes et situations spécifiques. Il met l’emphase sur le changement génératif, se concentrant sur la définition et l’atteinte de buts spécifiques..

L’enseignant

L’enseignement consiste à aider quelqu’un à développer ses habiletés et capacités cognitives. Il a généralement pour but d’accroitre les compétences et « capacités de réflexion » liées à un domaine d’apprentissage donné. Il vise l’acquisition d’habiletés cognitives générales, plutôt qu’une performance particulière dans une situation donnée. L’emphase de l’enseignement privilégie les nouvelles connaissances plutôt que le raffinement d’une performance antérieure.

Le Mentor

Le mentorat consiste à guider quelqu’un vers la découverte de ses compétences inconscientes et de dépasser ses résistances et interférences internes, en croyant à la personne et en validant ses intentions positives. Le mentor contribue à former ou influencer les croyances et les valeurs de la personne de manière positive, en résonant avec elle, ou en l’aidant à dévoiler sa sagesse intérieure, souvent à l’exemple du mentor. Ce type de mentorat est souvent internalisé en partie par la personne, rendant la présence du mentor externe superflue. Les gens sont capables de transporter en eux des « mentors internes » à titre de conseiller ou de guide, pour de nombreuses situations de la vie.

L’éveilleur

L’éveilleur va au-delà des rôles de coach, d’enseignant, de mentor ou de sponsor pour inclure le niveau de la vision, de la mission et de l’esprit. Un éveilleur soutient une autre personne en lui fournissant des contextes et des expériences qui feront émerger chez elle le meilleur de sa compréhension de l’amour de soi et de l’esprit. Un éveilleur « éveille » les autres pas sa propre intégrité, sa propre congruence. Un éveilleur fait entrer les gens en contact avec leurs missions et visions en étant pleinement connecté à sa propre mission et vision.

Le Parrain

Le parrainage est le processus qui consiste à reconnaitre ou à accueillir l’essence ou l’identité de l’autre personne. Le parrainage demande de rechercher et de protéger le potentiel de l’autre, tout en se concentrant sur le développement de l’identité et des valeurs fondamentales. Un parrainage efficace vient de l’engagement à la promotion de quelque chose qui soit déjà présent au sein de l’autre (personne ou groupe) mais qui ne se manifeste pas sa pleine capacité. Il est possible par l’envoi de messages constants du type : Tu existes. Je te vois. Tu as de la valeur. Tu es important / spécial / unique. Tu es bienvenue. Tu es ici à ta place. Tu as une contribution à faire. Un bon parrain crée un contexte au sein duquel les autres peuvent agir, croître et exceller. Les parrains offrent les conditions, les contacts et les ressources qui permettent au groupe ou aux individus parrainés de se concentrer, de développer et d’utiliser leurs propres habiletés et capacités. La croissance, la protection et le changement sont nourris par un type particulier de relation appelée le parrainage. Le parrainage, c’est rechercher et sauvegarder les qualités fondamentales et les potentiels chez l’autre et fournir les conditions, le soutien et les ressources qui permettent au groupe ou à la personne parrainés d’exprimer et de développer leurs aptitudes et capacités uniques à leur maximum. En résumé, le parrainage implique la promotion de l’identité unique de la personne. Le processus de parrainage est avant tout exprimé par la communication (verbale et non berbale) de plusieurs messages clés. Ces messages touchent l’accueil de l’individu de manière très fondamentale. Les messages de parrainage de base incluent :

  • Tu existes, je te vois
  • Tu as de la valeur
  • Tu es important, spécial, unique
  • Tu as une contribution importante à faire
  • Tu es le bienvenu ici. Tu es à ta place.

FOCUS sur le Parrainage en coaching

Le « parrainage » est le processus consistant à reconnaitre et à accueillir (« voir et bénir ») l’essence ou l’identité d’une autre personne. Le parrainage implique la recherche et la sauvegarde du potentiel chez les autres, se concentrant sur le développement de l’identité et des valeurs fondamentales. Non parrainage et parrainage négatif : L’importance du parrainage et les messages de parrainage peuvent être représentés en faisant une comparaison entre les situations où le parrainage n’est pas présent et celles où il y a du « parrainage négatif ». Les messages de parrainage négatif fonctionnent à la manière d’un « virus de la pensée » qui nous limite et interfère avec nos habiletés de nous adapter au changement à l’intérieur et à l’extérieur de nous. Le tableau ci-dessous présente l’impact émotif du parrainage positif, du non parrainage et du parrainage négatif.

Parrainage positifNon parrainageParrainage négatif
Vous êtes vu. Soulagement, détenteVous n’êtes pas vu. Anxieux, invisibleVous ne derviez pas être là. Effrayé
Vous existez. Centré, en paixOn ne vous remarque pas. Désespère d’avoir de l’attention.Vous n’êtes rien. Ne mérite pas.
Vous avez de la valeur SatisfactionRVous n’avez pas de valeur VideVous êtes un problème. Blâme et honte
Vous êtes unique CréatifVous n’avez rien de spécial PassifVous êtes pire que les autres. Inadéquat
Votre contribution est importante Motivé et énergiquetVous ne contribuez à rien. Sans valeur et non sollicitéVous niez. Coupable, un fardeau
Vous êtes bienvenue Se sentir chez soi, loyalVous ne faites pas partie du groupe. Pas à sa placetVous n’êtes pas bienvenue Désir de partir ou de fuir
Vous faites partie de ... EngagéVous pouvez facilement être remplacé Mal à l’aiseVous ne méritez pas d’être ici. Rejeté et abandonné.

Les habiletés du parrainage :

  • Se centrer / éveiller son attention
  • Ecouter en profondeur / nommer adéquatement
  • Se laisser toucher par / toucher l’âme
  • Bénir / identifier les influences indésirables
  • Mettre au défi / accepter
  • Distinguer l’unicité / se relier aux différences
  • Retenir une expérience / la relâcher

Exercice de centration pour parrainage : Ressentir et cultiver les énergies d’archétypes

  • Assoyez-vous face à un partenaire. A et B prennent le temps de se centrer en entrant pleinement en contact avec leur centre interne physique, émotionnel et spirituel
  • A débute en accédant à l’énergie de la force et en l’emmenant à son centre. Lorsqu’il sent la présence de l’énergie de la force dans son corps, A établit un contact visuel avec B et dit : « Vois ma force. »
  • B maintient le contact visuel avec A et lorsqu’il peut réellement voir ou sentir la force de A, il dit : « Je vois ta force. »
  • A contacte alors intérieurement l’énergie de la tendresse et l’amène dans son centre. Lorsqu’il sent la présence de l’énergie de la tendresse dans son corps, A établit un contact visuel avec B et dit : « Vois ma tendresse. »
  • Une fois de plus, en maintenant le contact visuel avec A et lorsqu’il peut réellement voir ou sentir la tendresse de A, B dit « Je vois ta tendresse. »
  • A accède alors à l’énergie de l’humour et l’amène dans son centre. Lorsqu’il sent la présence de l’énergie de l’humour dans son corps, A établi un contact visuel avec B et dit : « Vois mon humour »
  • Quand B peut réellement voir ou sentir l’humour de A, il lui dit : « Je vois ton humour »
  • Enfin A dirige son attention vers son centre. Lorsqu’il se sent entièrement présent à travers son corps, A établit un contact visuel avec B et dit : « Vois-moi. »
  • Quand B peut réellement voir ou sentir l’entière présence de A, il lui dit : « Je te vois »
  • A et B répètent l’exercice en alternant les rôles, de façon à ce que B invite A à voir sa force, sa tendresse, son humour et sa présence.
Open chat
1
Bonjour
on peut vous aider